De Mossoul à Montigny-Voisins, intégration réussie !

En juin 2016, la famille irakienne AFRIM qui avait quitté Mossoul arrivait dans notre paroisse. Une chaîne de solidarité s’est aussitôt mobilisée autour des parents et leurs 3 jeunes enfants. Nazar et Nashwah sont heureux de vous en dire plus sur leur intégration et leur vécu parmi nous, leurs réussites et leurs espoirs :

Nazar :
Le plus important pour moi, en tant que père, a été d’avoir un toit pour ma famille, grâce au financement paroissial ; cela m’a soulagé, car avant, en location au Plessis, je songeais à retourner en Irak, mon loyer étant trop cher. Une fois logé, à Voisins, cette stabilité m’a permis d’apprendre la langue plus rapidement et de choisir les mots adaptés à la situation. Je considère la communauté paroissiale comme ma famille. C’est toute une équipe qui nous soutient aux bons moments et nous restons responsables de nos décisions. Chaque membre de l’équipe se complète suivant son expérience, sa disponibilité. Des personnes extérieures à la communauté se sont aussi mobilisées : enseignants, professionnels de la santé, élus locaux…Le don par des paroissiens d’une voiture nous donne une autonomie précieuse pour les démarches administratives et les sorties familiales ; il m’a aidé à préparer le permis de transport en commun. Depuis fin avril, je suis conducteur de bus à St-Quentin, un métier que j’aime et qui est proche de mon domicile.

Nashwah :
Nous accordons beaucoup d’importance à l’éducation de nos enfants ; à ce titre, le Club St-Quentin nous convient à merveille. La générosité de la paroisse pour le loyer et l’aide de Balisqy nous a aidé à financer l’indispensable en alimentation et habillement en complément des revenus sociaux. Nous avons suffisamment compris le système français pour considérer que notre vie se déroulera désormais ici en France, notre pays d’accueil.

Avec Youssif bientôt au collège, Yara en primaire et Fadi en maternelle, nous espérons trouver un logement définitif à Montigny ou à Voisins où nous nous sentons bien.

L’équipe d’accompagnement :

Répondre à leurs demandes, les guider dans des méandres administratifs, tout a été facilité par une famille très volontaire. Nazar a beaucoup travaillé pour réussir le permis. Par leur souci de bien faire, par les échanges réguliers, nous sommes portés par leur énergie et ils nous rendent au centuple le temps que nous passons avec eux. A leur place, privés de tout en pays non francophone, aurions-nous réussi comme eux sans nous décourager ? A chaque rencontre, leur sourire éclatant nous démontre que le vrai trésor est bien là, dans la construction d’un royaume où nous sommes tous frères.

Related News

Comments are closed.