École d’oralité

                          Et Moïse crie à tout Israël          et leur dit :

     Écoute Israël, les lois et les coutumes          dont moi-même je parle à vos oreilles aujourd’hui ;

                            Apprenez-les, gardez-les,          pour les faire. (Dt 5.1)

ecole-oralite

 

Depuis plusieurs années, tous les lundis matin, nous nous retrouvons à sept pour apprendre par cœur un texte des évangiles dans le cadre d’une « école d’oralité ». Avec ses deux dimensions : mémorisation et proclamation, c’est un évènement charismatique permettant à la Parole d’être présence du Christ en nous pour la garder et la faire. L’école est ouverte à tous.

 

Cet apprentissage se fait avec la méthode classique de répétition en groupe et nous utilisons une traduction de la Peshitta (texte araméen des évangiles) qui a conservé la bi latéralisation propre aux textes produits par les civilisations orales. La mémorisation, comme la proclamation, se fait alors avec tout le corps.

En une heure nous possédons le texte et pouvons alors ensemble le méditer en profitant des recherches faites pour retrouver le contexte dans lequel il a été composé et celui dans lequel il a été proclamé par les premiers chrétiens.

Plusieurs fois par an, plusieurs écoles se réunissent pour un banquet de la Parole (« qoubala »), durant lequel nous festoyons en déclamant les uns aux autres les récitatifs d’un « collier évangélique ».

 

Témoignages :

Simone : Malgré les appréhensions du début, la mémorisation, au fil des semaines, est pour moi source de joie, c’est avant tout un moyen de m’imprégner davantage de la Parole de Dieu car en l’apprenant par cœur, Elle m’habite dans la journée et même parfois la nuit si j’ai un peu de mal à m’endormir.

 

Marie : …je n’ai même pas mon bac, juste un CAP. Je suis émerveillée, d’apprendre toutes ces richesses de la parole de Dieu. Je suis très contente de suivre l’oralité, qui m’apporte beaucoup dans ma vie.

 

Anne-Claude : Cet apprentissage me permet de mieux progresser dans la connaissance de Dieu et de faire pénétrer vraiment Sa parole en moi, d’ancrer, d’enraciner cette parole au plus profond de mon esprit et de la « faire prendre chair ».

Parole incarnée dès lors , celle ci résonne en moi avec plus d’acuité et me fait vivre bien davantage non seulement en impulsant plus fort mes actions mais aussi en faisant jaillir spontanément en moi même ces mêmes mots et phrases apprises, devant certains faits et évènements, ou encore spontanément de ma bouche devant des personnes dans le besoin ou en recherche.

Antoine et Isabelle Cherrey

Pour en savoir plus sur les modalités et la bibliographie utilisée : www.eecho.fr

Comment s’organise une école d’oralité : http://www.eecho.fr/ecoles-doralite-presentation/

Related News

Comments are closed.