En marche avec Saint Joseph

logo Marche de saint Joseph v2.jpg

 

 

 

La Marche de Saint Joseph invite les hommes de toutes générations et de toutes conditions physiques ou sociales, plus ou moins engagés dans la vie de l’Église, à partager le temps d’une journée de marche jusqu’à Paris, échanges, prières, enseignement, célébration, procession, sacrement de réconciliation et veillée avec les familles. 50 pèlerins de notre paroisse se sont joints ce samedi à l’édition 2017.

L’Esprit Saint souffle ou il veut, et n’a manifestement pas fini de renouveler sans cesse son Église. L’un des signes les plus actuels en est le véritable bouillonnement d’une nouvelle « spiritualité au masculin », dans l’Église de France : pèlerinages, mouvements de spiritualité ou de formation, propositions de retraites pour approfondir la vocation masculine se multiplient en effet depuis 20 ans. « La Marche de Saint Joseph » est l’un des plus récents de ces signes des temps. Née il y a 7 ans seulement, elle a vu converger cette année plus de 90 groupes venus de toute la région parisienne, dont celui de notre paroisse.
marche-St-Joseph
Parmi les centaines de pèlerins présents, les raisons d’être là sont multiples et variées : « je marche pour participer à un élan fraternel », « je marche pour la paix », « je marche pour porter mes collègues et ma famille », « je marche vers l’essentiel »…. Le seul point commun entre tous est finalement de vouloir marcher avec et pour Saint Joseph.

« Pars d’où tu es, sinon tu n’arriveras nulle part » conseillait Saint François de Sales, grand connaisseur de l’âme humaine. La Marche de Saint Joseph, au cœur de l’année scolaire, et dans le cadre familier de notre région parisienne, est tout sauf une évasion : elle offre au contraire à chacun l’opportunité de trouver, voire de retrouver la trace de Dieu dans les méandres ordinaires de sa vie de père, d’époux, d’homme au travail ou en études, sous la conduite de Saint Joseph, l’homme dont l’Évangile ne nous rapporte aucune parole, mais qui parle par ses actes.

 

 

Comments are closed.