Être « sacristains des Yvelines »
Une autre façon de servir et de prier

 

 

 

 

La journée de formation « Sacristains des Yvelines » s’est tenue le 5 juin dans l’église St Martin de Thoiry.

52 sacristains sont venus de 32 paroisses des Yvelines. L’animation de la journée a été confiée au Père Loïck BÉLAN et à Marie-Pascale BONNEFONT, responsable du service Art Sacré du diocèse.

Nous avons partagé autour de cinq sujets : la messe dominicale, le baptême, le mariage, le sacrement des malades, les funérailles.

Le Père Loïck BÉLAN nous a largement commenté les différents manuels de référence.

Marie-Pascale nous a alertés sur la conservation et la sauvegarde des biens classés (bâtiment, mobilier, tapisserie, objet d’art sacré…).

Témoignages :

Je vis mon engagement de chrétien entre autre à travers mon service de sacristain.

Le sacristain est le facilitateur du célébrant, il gère la partie logistique (lectures, missel, sono, cierges, autel ….) en amont et en aval de la célébration afin que le célébrant en soit déchargé. Les missions du sacristain sont variées et touchent de nombreux volets : préparation logistique de messe ordinaire, messe dominicale, baptême, mariage, mais également de funérailles. Toutes ces activités nous permettent de côtoyer des personnes très différentes et ceci de façon toujours fraternelle. La charge de sacristain n’est pas à Montigny ce qu’elle est dans de très petites communes des Yvelines, et nous avons la chance d’être nombreux pour assurer ce service.

L’ensemble des sacristains se retrouve 5 à 6 fois par an, chez notre responsable qui nous reçoit toujours de façon très conviviale afin de constituer le planning, et de partager nos expériences.

Patrice SALMON

J’ai assisté à la formation donnée par le Père Loïck BÉLAN, journée très intéressante et moment de partage avec d’autres sacristains des Yvelines. Pour moi, être sacristain est une autre façon de servir et de prier en Église, une responsabilité confiée pour le service du peuple de Dieu.

J’ai retenu :
– la nappe de l’autel est la robe de baptême de l’autel
– le sacristain a un rôle de veilleur sur les objets.

Thérèse RINGEVAL

 

 

Related News

Comments are closed.