Solennité de l’ Épiphanie du Seigneur

Ils ont vu l’étoile…

Après les bergers, sans doute pauvres et peu instruits, voici venir ces mages, riches et savants. A la crèche, auprès de l’Enfant, chacun a sa place. Il n’est pas venu pour une « classe », encore moins pour opposer une classe à l’autre. Il est venu pour tous. Tout simplement parce que tous ont besoin d’être sauvés, aimés, pardonnés. Les mages sont venus de loin, révélant ainsi très tôt que le Salut apporté par le Christ n’était plus réservé à Israël mais devenait réellement universel. Toutes les nations sont appelées à découvrir et reconnaître le Roi du Ciel. Ils sont venus parce qu’ils ont vu l’étoile. En cela, ils sont pour nous de beaux exemples de « chercheurs de Dieu ». Ils auraient pu se contenter de ce qu’ils savaient déjà. Ils auraient pu rester dans leur confort. Ils auraient pu ne rien voir, ou avoir la flemme de suivre si longtemps cette étoile, qui les menait vers des terres inconnues. Mais ils sont venus, portés par leur soif de trouver la Vérité. Ils ont su partir de chez eux. Ils ont su oser cette aventure de la foi. Chercher Dieu, venir à la crèche, suivre Jésus n’est pas une « partie de plaisir » ni même un chemin facile. Mais c’est une aventure magnifique, décapante, avec ses joies et ses épreuves, qui nous révèle le meilleur de nous-même et nous entraîne à le donner. Le chemin qui mène à la crèche, qui demain mènera au Thabor puis au Golgotha, débouchera sur le tombeau vide et la joie de la résurrection. Que le Seigneur nous donne cette année encore d’oser l’emprunter ou de le poursuivre, soutenu par sa grâce, imprégné de sa joie, avec courage et confiance, générosité et enthousiasme !

Comments are closed.