L’Onction des malades

Onction des malades«Si l’un de vous est malade, qu’il appelle un ministre de l’Église qui priera sur lui après avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur». (St Jacques 5,13-16)»

Qu’est ce que le sacrement de l’onction des malades ?

Le sacrement de l’Onction des malades a pour but de conférer une grâce spéciale au chrétien qui éprouve les difficultés inhérentes à l’état de maladie grave ou à la vieillesse. Il est signe de la tendresse de Dieu pour la personne qui souffre.

L’onction des malades est attestée par Saint Jacques dès les origines de l’Eglise :

« Si l’un de vous est malade, qu’il appelle ceux qui dans l’Église exercent la fonction d’Anciens : ils prieront sur lui, après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur » (Jc 5, 14-15).

Qui peut recevoir l’onction des malades ?

Tout chrétien dont la santé commence à être dangereusement atteinte par la maladie ou la vieillesse et ceux qui vont subir une opération sérieuse.

Quand reçoit-on l’onction des malades ?

En pleine conscience et lucidité, sans attendre que le malade ait perdu connaissance.
Elle peut être reçue plusieurs fois s’il y a une rechute ou une aggravation.
Le sacrement des malades n’est pas un sacrement réservé aux derniers moments de la vie comme le laissaient entendre les expressions anciennes « extrême onction » et « derniers sacrements ».

Comment se déroule l’onction des malades ?

Le sacrement des malades est célébré par un prêtre. Ni les diacres ni les laïcs ne peuvent exercer ce ministère.
L’essentiel de la célébration de ce sacrement comporte deux éléments :

l’imposition des mains, geste qui appelle la descente de l’Esprit saint,
l’onction faite sur le front et les mains du malade avec « l’Huile des malades ». Cette onction est accompagnée d’une prière dite par le prêtre.

Le sacrement des Malades est proposé une année sur deux au cours d’une messe d’un dimanche, aux alentours du 11 février (Fête de ND de Lourdes).

Il peut être demandé individuellement tout au long de l’année.

Prendre contact avec un prêtre de la paroisse.