Du cœur à l’ouvrage : La Gazette n°1

logo_coeur ouvrageEdito

Le projet de construction d’un nouveau centre de vie paroissiale, doté d’une grande église, est un projet au long cours : près de 10 ans déjà que l’idée a jailli ! Depuis, elle suit son cours, à travers des paysages très variés : zones marécageuses des hypothèses incertaines, passages tourbillonnants des débats paroissiaux parfois enflammés, bouillonnement des espérances et des rêves, ou encore tracé souterrain des palabres administratifs… 10 ans qui n’ont pas été perdus , puisque le projet est sur le point de déboucher au grand jour.

La première pierre n’est pas pour les prochains mois ! Et tant mieux, car nous avons beaucoup de travail  à faire d’ici là, pour transformer une idée précise en projet concret, avec un nom et un visage connus de tous.

Nous entrons dans cette nouvelle étape, celle de la formalisation ultime. C’est pour nous permettre de la vivre ensemble qu’apparaît cette petite feuille d’information, qui viendra désormais régulièrement faire avec vous le point de la situation, et nous donner du cœur à l’ouvrage !

P. Bruno VALENTIN

Quoi de neuf ?

Rappelons, que l’idée de doter la paroisse de Montigny Voisins d’un nouveau centre paroissial a été décidé par Mgr Aumonier en 2005, plusieurs pistes avaient été envisagées mais très vite une seule  véritable opportunité s’était dégagée sur  le quartier de la Remise à Voisins, zone vierge d’environ  9 hectares à aménager, idéalement située à la jonction de Voisins et de Montingy.

Dés 2006 le diocèse a formalisé à la mairie de Voisins sa volonté d’acquérir un terrain pour la construction d’une église dans le cadre de l’aménagement de cette zone.

Notre projet s’est donc trouvé lié à une longue période de réflexion et de négociation autour de l’urbanisation et des arbitrages de programmation  entre les pouvoirs public, notamment la Communauté d’Agglomération de Saint Quentin En Yvelines (CASQY) et la mairie de Voisins,  pour l’aménagement de cette zone.

La bonne nouvelle de cet été, est que la CASQY et la mairie de Voisins se sont entendues et ont validé les hypothèses de l’aménagement de la zone de la Remise, en y intégrant notre projet de nouveau centre paroissial.

Cet  aménagement sera menée dans le cadre d’une ZAC, zone d’aménagement concertée, dont le périmètre englobe le terrain de la Remise entre le centre aquatique du Lac et le carrefour de la RD 91/RD 36 et au sud de ce carrefour le terrain de la pointe collège, actuellement occupé par la skate  parc. Notre projet est prévu d’être implanté sur la partie nord.

L’aménagement d’une ZAC respecte une procédure bien précise qui devrait  être lancée au début de l’année 2015 et à laquelle nous serons associés pour y cordonner harmonieusement notre projet.

Une fois ces études de ZAC achevées, 2ième semestre 2015, nous pourrons concrétiser   l’achat du terrain, lancer un concours architecte, déposer un permis de construire et espérer utiliser notre futur centre paroissial avant  2019.

Projet église Voisins Zoning implantation

 

Zoom sur…

Cette année 2015 sera marquée par le choix du nom de notre futur centre de vie paroissiale ! Mais le choix du nom, comment, pourquoi ? Questions au père Bruno.

– Qui décide du nom d’une église ?

C’est l’évêque qui a la responsabilité de décider de la construction d’une nouvelle église, et donc aussi de son « titre » c’est-à-dire du nom qu’elle portera en fonction du « titulaire » qui sera choisi. Pour faire ce choix, l’évêque consulte bien-sûr largement, et d’abord les paroissiens concernés! Pour notre futur centre de vie paroissiale, Mgr Aumônier demande à notre communauté de lui soumettre 3 noms et il choisira parmi les 3 propositions. Identifier ces 3 noms sera un de nos moments forts de l’année 2015 !

– Attribuer un nom de saint à une église qu’est-ce que cela signifie ? Quel sens y donner ?

C’est un choix très important, au point que le droit de l’Eglise (canon 1218) prévoit qu’une fois donné, le titre ne peut plus être changé, sauf en recourant au pape. Le nom dit beaucoup du projet d’une église, de son identité.

– Est-ce que tous les saints peuvent être choisis pour donner leur nom à une église ? Y-a-t-il des critères d’éligibilité ?

Le nom d’une église ne désigne pas nécessaire un Saint. Il peut aussi désigner un Mystère de la Foi : la Nativité, la Pentecôte, etc…. Il exprime en général quelque chose de l’histoire locale, ou de la dévotion du Peuple de Dieu en ce lieu.

– Les paroissiens vont donc donner leur avis. Comment les invitez-vous à vivre ce temps de réflexion ?

Les modalités précises de consultation sont encore à l’étude, même s’il est probable que le vote final se fera lors de notre pèlerinage paroissial du 8 mai prochain. Mais, dès maintenant, chacun peut commencer à réfléchir. Il ne s’agit pas seulement de militer pour telle ou telle figure que l’on affectionne particulièrement, mais de s’interroger sur le patronage qui exprimerait le mieux l’identité de notre communauté, en même temps que ses défis missionnaires propres : choisir un saint d’hier ou d’aujourd’hui ? Trouver un vocable propre à notre territoire ? Se confier à un missionnaire, un acteur de la charité, un martyr…. ? Rien de tout cela n’est anodin et c’est une réflexion qui nécessite du temps, de la curiosité…et de la prière !

Ce que vous en dites…

Frédéric Burnier

En charge du projet depuis 2005, Frédéric Burnier en a vécu toutes les étapes. C’est pourquoi il est le premier à nous partager son rêve de centre paroissial. Vous découvrirez au fil des gazettes, d’autres regards, d’autres rêves.

Photo : légende : Frédéric Burnier, 54 ans, 5 enfants paroissiens depuis 25 ans.

–        Comment rêvez-vous le nouveau centre de vie paroissial ?

Je rêve d’espace et de lumière, à l’image de notre ville nouvelle. Des lieux sobres, épurés, faits de matériaux nobles, de la pierre au sol, du bois sur certains murs… J’imagine l’église avec de larges allées, sans piliers, avec de grandes portées, où on ait de l’espace (par exemple pour pouvoir s’agenouiller à la prière eucharistique, pour les poussettes des enfants). Beaucoup de lumière, qui pourrait venir d’une ouverture vers des espaces verts ; un nartex qui fasse un sas entre le monde et l’église et en favoriserait ainsi l’intimité et le recueillement.

A côté de l’église, j’imagine un grand hall, chaleureux, dans lequel donneraient toutes les salles de réunion et l’administration  et où on pourrait se rencontrer, échanger. Ce serait un peu la place du village, un lieu vivant. Des salons d’accueil confortables avec desfauteuils dans lesquels les gens se sentiraient bien et accueillis. Et que de dehors, on ait envie d’y entrer !

–        Qu’en espérez-vous ?

Avant toute chose que ce soit un lieu de rassemblement, ouvert et accueillant. Qu’on puisse vivre ensemble nos célébrations, dans un lieu propice au recueillement. D’abord pour notre communauté paroissiale mais aussi pour pouvoir l’ouvrir davantage aux autres !

Au-delà de l’église, ce nouveau centre pourrait être un lieu où toute la vie de la paroisse se croise, échange, partage. Aujourd’hui deux mouvements ou services ne peuvent se réunir en même temps, faute de salles ! Que cela devienne ainsi un lieu intergénérationnel.

Et qu’on ait des locaux de formation dignes du 21ème siècle. Je suis sûr que le confort et la modernité d’un vrai auditorium fera venir davantage de monde aux soirées de formation et en améliorera l’écoute, en tout cas la mienne ! Et à titre personnel, j’oserai davantage proposer à des voisins, à des amis non pratiquants de venir assister à ces conférences avec une salle de conférence digne de ce nom. Et c’est une façon de faire entrer les gens dans l’Eglise par une autre porte, au travers de débats de société etc.

–        A quels changements le nouveau centre de vie paroissial nous appelle-t-il ?

Pour moi, le plus grand changement sera, pour chacun de nous, d’accepter de lâcher un attachement fort et ancien à sa commune et de mettre en avant l’attachement à la paroisse. Il n’y aura pas d’historique, pas d’attachement communal, ce sera à nous de tout créer. Montigny, Voisins cela ne voudra plus rien dire ! Et lâcher un sentiment d’appartenance c’est un vrai renoncement. Concrètement, ce sera aussi accepter qu’il y ait moins d’offices le dimanche. Mais cela soulagera nos équipes liturgiques, nos sacristains, et nos célébrants !

Calendrier du projet

Voici le planning pour ce nouveau projet, cliquez dessus pour l’agrandir.

Planning projet nouvelle eglise Montigny-Voisins-le-Bretonneux

Planning projet nouvelle eglise Montigny-Voisins-le-Bretonneux

 

 

Comments are closed.