Du cœur à l’ouvrage : La Gazette n°4

encart-futur-centre-01

Edito

« Saint Joseph le Bienveillant » :
Plus qu’un nom, tout un programme !

La nouvelle église au cœur de votre centre de vie paroissiale sera dédiée à « Saint Joseph le Bienveillant ». C’est d’abord un choix respectueux du chemin de discernement que vous avez parcouru entre Pâques et l’été de l’année dernière, puisque Saint Joseph était arrivé en tête des 70 noms proposés par tous, aussi bien lors des délibérations de l’ensemble des paroissiens, que dans le choix final qui m’a été présenté par le Conseil Pastoral. J’ai choisi d’y ajouter cette note spécifique de « bienveillance ».

Plus qu’un mot, c’est donc une expression à part entière : une expression qui dit à la fois la vigilance, la clairvoyance, et la volonté d’agir selon le bien ; une expression qui décrit l’attitude de cœur d’où découle toute générosité authentique.

Nul mieux que Saint Joseph n’incarne cette bienveillance, dans la spécificité de sa vocation d’époux de Marie, et d’ombre portée du Père : Cette formule dit en effet tout le soin mis par Joseph au service de la Sainte Famille, en même temps que sa capacité à porter sur Jésus le regard même de Dieu le Père sur son Fils unique. Lorsque Paul parle aux Ephésiens du « dessein bienveillant » du Père (cf Eph 1,9), il désigne précisément le désir de Dieu de contempler chacun, dans le Christ, comme des fils adoptifs. Joseph a conformé toute sa vie à ce mystère de la volonté divine.

« Supprime la bienveillance de la pratique des hommes, ce sera comme si tu enlevais du monde le soleil ; car sans la bienveillance il ne peut y avoir de vie praticable entre les hommes » écrit St Ambroise dans son Traité des devoirs. S’il pouvait faire ce constat au IV° s., que dirait le grand évêque de Milan à l’heure des réseaux sociaux et d’une mondialisation qui nous rapproche mais ne nous rend pas frères ! Le vocable ainsi choisi renferme en lui-même tout un programme pastoral, pour développer entre nous à l’école de Saint Joseph cet art de vivre fait de délicatesse et d’attention à l’autre, qui conduit à s’impliquer dans une solidarité effective. Je vous encourage à faire de la « bienveillance » le cœur de l’identité spirituelle propre de votre paroisse : tout un programme !

Mgr Eric AUMONIER

 

QUOI DE NEUF

Nous avons mis à jour et préciser le programme des remarques et commentaires qu’une trentaine de paroissiens avaient formulés lorsqu’il a été mis en ligne sur le site internet de la paroisse d’avril à juin 2015. Rappelons que le programme est le document qui décrit avec précision le fonctionnement du centre, le détail des besoins, les différents locaux, leurs destinations, leur surface, les liens entre eux et en particulier pour l’église, les besoins liturgiques. C’est à partir du programme que l’architecte concevra le futur bâtiment.

Pour concevoir notre centre de vie paroissiale, nous envisageons de confier la conception du centre à un bureau d’étude liturgique basé à Rome, le centre Aletti. Fondé et dirigé par le père Marko Rupnik à la demande de St Jean-Paul II, il regroupe une cinquantaine de professionnels de l’art sacré, de 34 nationalités différentes, dont la vocation est de concevoir des projets d’art sacré. Au-delà de leur parfaite maitrise théologique et liturgique indispensable pour la réalisation de tel projet, il s’appuie sur une méthode de travail originale, où le dialogue avec la communauté paroissiale fait partie intégrante du process de création. Les rencontres avec le père Rupnik, la présentation de ses réalisations, nous ont convaincus – ainsi que l’évêque – de la pertinence de sa démarche. Et nous évitons ainsi le risque, inhérent à tout concours d’architecte, d’aboutir à un projet, certes innovant et esthétique d’un point de vue architectural, mais qui ne corresponde pas réellement à la vocation de notre communauté paroissiale. Pour accompagner le Centre Aletti, un bureau d’études de maitrise d’œuvre français sera également identifié.

Vous aurez donc l’occasion de rencontrer le père Rupnik et ses équipes dans les mois à venir et c’est, sans nul doute, une aventure spirituelle que nous allons pouvoir vivre ensemble dans cette phase de conception.

 

ZOOM SUR…

Le lieu

Une proposition de terrain nous a été faite par la Casqy et la mairie après concertation des riverains et choix des élus de Voisins. Le terrain est idéalement situé à l’entrée du nouveau quartier de la Remise, sur la pointe sud-ouest le long de la CD 36 (là où nous avons vécu l’office de la lumière lors de la dernière vigile pascale). La future église s’ouvrira sur une large place publique, un signal urbanistique souhaité par l’aménageur public, un signe pour notre communauté catholique de répondre au défi missionnaire auquel nous sommes appelés.

Nous nous engageons à présent dans la négociation des conditions de vente, sachant que nous pourrons déposer le permis de construire une fois que la CASQY aura finalisé les études de réalisation de l’ensemble de la ZAC et que le nouveau plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) aura fait l’objet d’une enquête publique. Rappelons que nous ne sommes qu’un promoteur privé parmi d’autres, dépendant du calendrier de l’ensemble du quartier de la Remise. Le permis de construire devrait donc être déposé en 2017.

gazette-4-coeur-a-l-ouvrage-plan

Le calendrier

gazette-4-coeur-a-l-ouvrage-calendrier

Cliquer sur l’image pour agrandir

Ce que vous en dites…

« Saint Joseph est pour moi la figure de l’homme qui accepte le dessein de Dieu pour lui et sa famille à venir, dans la confiance. Il représente le sens du devoir et je trouve que c’est une belle figure de pédagogie pour le lycée tout proche : il a entouré Marie et élevé Jésus tout en sachant que le destin de celui-ci lui échapperait. Bienveillant : comme tout bon père de famille et comme notre Père, il veille sur son bien le plus précieux : ses enfants et pour leur bien et pour le Bien. Puisse notre futur centre paroissial, mis sous la protection de Joseph, nous rappeler que nous devons nous comporter ainsi avec chacun de nos frères ».

Christine Bouvet

 

« Dans un 1er temps ce fut pour moi un grand étonnement (j’avais dû rater des étapes dans le discernement !). En y réfléchissant, Joseph est le père de famille par excellence : il se laisse bousculer par la voix de Dieu et accueille Marie chez lui, plus tard il fuit en Egypte avec Marie et l’enfant Jésus pour le protéger de la colère d’Hérode. C’est un croyant en chemin : il fait le pèlerinage à Jérusalem ; au retour ne trouvant pas Jésus dans la caravane, il rebrousse chemin avec Marie pour le chercher… puis, de retour à Nazareth, il veille sur l’enfant qui grandit ; il a le souci de protéger Jésus, lui apprend son métier. Sans bruit, il veille. Dans les services d’Eglise auxquels nous sommes appelés à participer, la bienveillance c’est d’accueillir avec joie celui(celle) qui nous confie sa quête, sans a priori, sans lui mettre une étiquette, c’est l’écouter, le(la) guider, l’éclairer… C’est prendre soin de cette personne.

Beaucoup plus difficile à faire qu’à dire !! »

Annick Carrard

 

« Saint Joseph est le protecteur de la Sainte Famille, il veille sur elle, comme il veille aussi sur nous tous. Ce patronyme de Saint Joseph le Bienveillant évoque ainsi la grande bonté dont Saint Joseph fait preuve. Selon moi,  c’est une invitation à en faire autant pour nos proches et tous ceux que nous aimons. Nous devons faire le bien autour de nous à l’image de Saint Joseph, et ainsi, mettre notre charité au service du prochain, en veillant sur lui comme Saint Joseph veille sur nous. »

Clémence Bouffard

 

« Invoquer saint Joseph le Bienveillant, c’est avoir sous les yeux sa manière humble et sage de servir, lui qui a mis tout son cœur à veiller au plus grand trésor de l’humanité, Jésus le Sauveur et Marie Sa sainte Mère. Il a accompli avec grande confiance la volonté de Dieu en cherchant le bien dans tous les événements même les plus inattendus. Qu’il nous entraîne à sa suite sur ce chemin de douceur et de délicatesse de l’amour gratuit et Bienveillant. Comme lui, puissions-nous rayonner de l’Amour de Dieu pour notre prochain ! »

Véronique Rimlinger

 

« La bienveillance est souvent ce qui me vient à l’esprit  comme une des qualités ou des attitudes les plus précieuses envers les autres. Elle est signe d’ouverture, d’accueil, et de recherche de ce qui est bon dans tous ceux que je rencontre. Et St Joseph le premier a dû accueillir l’inouï au sein de sa propre famille, sans juger, avec humilité, et avec confiance. »

Hervé Le Coustumer

La gazette version papier :

 

 

 

Related News

Comments are closed.