Ma mission en Côte d’Ivoire

logo-misericordeBrigitte-Saligny-cote-divoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors d’un séminaire pour la nouvelle évangélisation en mars 2014 à Orsay,  j’ai retrouvé un Père blanc connu pendant une mission au Sahel; il m’a présenté les soeurs Notre Dame de la Paix. La Mère Supérieure m’a invitée pour une mission de 9 mois en Côte d’Ivoire dans une ville du N E du pays où la population est très pauvre.
Brigitte et Aumonier
Lors du pèlerinage du 15 aout 2015 à Notre Dame de la Mer, notre évêque Monseigneur AUMONIER, a béni ma mission.

 

Cette mission consistait à soigner les gens bébés et adultes avec les plantes locales.

Un autre aspect de la mission était d’apprendre aux mamans à équilibrer leurs repas afin d’éviter la malnutrition assez endémique là-bas en utilisant les plantes locales, qui ont de multiples propriétés.

Ensemble, nous avons cherché à connaître ces plantes, en interrogeant la mémoire des anciens et aussi des livres. Puis nous avons élaboré un livre présentant des menus pour chaque mois, « aux couleurs du drapeau du pays » : orange, blanc, vert. L’illustration du livre a été réalisée par les mamans qui pour beaucoup d’entre elles sont analphabètes. J’ai encouragé plusieurs d’entre elles à venir à l’alphabétisation que j’avais mise en place pour qu’elles gagnent en autonomie. Mais elles n’ont pas beaucoup de temps à consacrer à l’étude (travail, enfants, leurs journées sont bien fatigantes). Quelques-unes cependant ont bien réussi. Nous avons étayé aussi avec quelques photos.

J’ai ajouté dans le livre des explications sur les vertus médicinales des différentes plantes abordées.

Enfin dernier volet, l’environnement. La ville, n’ayant aucune gestion des ordures, est très sale, avec les risques d’insalubrité et maladies que cela entraîne. Avec les enfants d’une dizaine d’année et une ONG Côte d’Ivoire Environnement, nous avons commencé à « nettoyer » les ordures devant l’église et nous avons planté des fleurs et diverses plantes à la place; espérant que la population respecte cet espace. L’ONG a continué ce travail en impliquant la mairie et la préfecture.

Brigitte Saligny-Roger

Comments are closed.