Sœur Claire de Sazilly, Mère Abbesse

Mère Abbesse, soeur Claire de SazillyAbbaye bénédictine Sainte-Cécile de Solesmes

A quoi sert votre vie ?

A rien ! En revanche, elle sert Quelqu’un ! (…) Nous avons cette mission de rappeler que la fécondité est sans doute plus importante que l’utilité. Notre vie, consacrée d’abord à chanter la louange de Dieu et à prier pour le monde, a aussi la mission de témoigner du primat de Dieu et de sa grâce. Elle rappelle également que tout homme est appelé à avoir avec Dieu une relation d’amour si intime qu’elle peut être comparée à des noces : « la vocation et la mission des moniales de clôture sont d’être le signe de l’union exclusive de l’Église-épouse avec son Seigneur aimé par dessus tout ».

Comment avez-vous entendu l’appel?

J’ai eu la chance de grandir dans une famille chrétienne unie demeurant à Voisins-le-Bretonneux, de faire partie du mouvement scout et aussi de Foi et Lumière, dont j’ai fait la connaissance lors d’un rassemblement qui avait lieu au collège Saint-François d’Assise. Suite à cette rencontre, j’ai d’abord pensé à une vie religieuse auprès de personnes handicapées mais assez vite, j’ai compris que le Seigneur m’appelait à une vie donnée à Lui « tout seul » dans le silence de la prière, une vie de louange de son amour, une vie appelée à porter du fruit pour l’humanité entière par la seule puissance de l’intercession unie au mystère pascal du Christ. Et je suis entrée à l’Abbaye Sainte-Cécile il y 20 ans.Claire de S

Quelle est votre joie ?

Ma joie, ce n’est pas de faire ceci ou cela, d’être ici ou là ; ma joie, c’est une Personne qui m’aime infiniment et que je désire aimer de tout mon être : le Christ. C’est une joie offerte à tous, celle qui fera notre béatitude pendant toute l’Eternité, mais qui commence dès cette terre ! Comme l’a dit notre abbesse fondatrice : « la mesure de notre foi est celle de notre joie »

Paroles des parents :

Qu’il est dur pour les parents de voir partir, de voir quitter sa famille une fille si jeune et tant aimée ! Quelle joie de la savoir mise à part par le Seigneur ! Quelle crainte respectueuse nous saisit quand le Seigneur se fait si proche ! Comment pourrions-nous nous en montrer dignes ?
A défaut de suivre Claire dans toutes les exigences de la voie que le Seigneur lui trace, et nous avons de la peine à accepter la clôture, nous partageons pleinement sa joie. Vraiment le Seigneur est un « gendre » qui ne donne pas de souci ! Au contraire il nous met du baume au cœur et conforte l’acceptation que nous avions donnée aux choix de notre fille lorsque nous la voyons rayonnante. Enfin, tout s’éclaire, tout prend sens lorsque nous apprenons qu’à 36 ans elle devient Mère Abbesse, par le choix de ses consœurs.

« Que le Magnificat vienne fleurir sur nos lèvres » comme aurait dit Jean XXIII !

Abbaye de Solesmes

Prière pour les vocations religieuses contemplatives :

Bénis, Seigneur, les communautés des sœurs bénédictines. Bénis toutes les communautés de sœurs que tu as appelées et mises à part, afin de te louer dans la prière, la vie fraternelle et le travail. Bénis-les en suscitant auprès d’elles de nouvelles vocations. Que tes bénédictions inondent également leurs familles pour que chacun de leurs membres réponde en vérité et personnellement à l’amour que Tu lui manifestes. Par Jésus le Christ Notre Seigneur. Amen !

 R/ Seigneur, nous te prions !

pour que l’appel du Christ « viens et suis-moi » soit entendu par des jeunes,
pour que l’Eglise sache les accompagner et leur dire : « Courage, lève-toi, Il t’appelle »,
pour que la prière de l’Eglise, la nôtre, soutienne la faiblesse de celles qui se sentent appelées,
pour qu’elles se sentent soutenues dans le combat spirituel à mener pour répondre oui …

Prions pour celles qui ont déjà consacré leur vie à Dieu :

… pour que l’Esprit Saint leur donne chaque jour la grâce de la fidélité dans leur choix de vie,

… qu’Il les conduise à la sainteté, et en rendre grâce !

Related News

Comments are closed.