Témoignages de sacristains de la paroisse Montigny-Voisins

sacristain

La joie d’être sacristain

Témoignages de sacristains de nos trois clochers

L’idée de « faire » quelque chose pour la paroisse me trottait dans la tête. Il me manquait juste la petite impulsion qui permet le premier pas que l’on reporte régulièrement…. C’est un sacristain déjà en place qui me l’a donnée. Et c’est ainsi que je suis entré au service de la paroisse pour l’église Notre Dame.

L’ampleur des tâches est telle ( !) qu’il existe un livre de procédures, bien étayé, sur le terrain, par les recommandations bienveillantes de Jean-Marie, le chef des sacristains.

Être sacristain c’est être détenteur de secrets et de pouvoirs particuliers : faire sonner les cloches, recueillir les fonds collectés, faire chauffer l’eau des baptêmes, préparer le vin pour la messe…. Mais il y a des contraintes : trouver des personnes pour la quête, les lectures, veiller à ce que tout soit en ordre, se priver des sorties de messe.

Et des satisfactions, celle d’une messe ou tout « roule » car rien n’a été oublié et tout paraît naturellement en place.

Pierre

 

Être sacristain à Saint Martin, c’est faire partie d’une équipe autour d’Yvette, nous pouvons compter les uns sur les autres. J’aime que tout se passe bien et que chacun des acteurs puisse prendre part sereinement à la célébration, avec le moins de soucis possible… Chaque célébration est pour moi un repas de fête, au service du Seigneur. C’est une grande rencontre avec les fidèles et quelle joie de les accueillir, d’échanger rapidement sur ce que l’un ou l’autre a vécu de beau ou de difficile. Pour les célébrations des obsèques, c’’est une rencontre avec l’équipe d’Accompagnement des Familles en deuil et là je suis vigilante que tout soit préparé avant leur arrivée afin d’être disponible pour les informations de dernière minute.

Catherine

 

Mes débuts de sacristain à Saint Pierre du Lac remontent déjà à un certain temps. Mon accord pour devenir sacristain a été immédiat : claire vision instantanée d’être dans une action à ma portée, sans laisser beaucoup de forces pour la réaliser dans un contexte où il existait un besoin. Et voilà, après une formation en binôme sur deux Messes, je fus baptisé…« sacristain », chargé de l’organisation matérielle de la Messe et de la préparation des objets liturgiques nécessaires à son bon déroulement.

La Joie de servir mes Sœurs et Frères en CHRIST est alimentée par ce qu’ils savent le mieux me donner : leur présence aimante à travers leurs sourires, leurs regards et leurs mots.

Jean-Pierre

Related News

Comments are closed.