Parle Seigneur, ton serviteur écoute

Voilà plus de huit ans qu’au cours d’un repas un ami – prêtre du diocèse de Paris – lançait aux quelques convives : « ll y a bien ici de futurs diacres permanents. »

Comme nous étions plusieurs autour de la table, je pensais que cette interpellation était pour les autres. Une année plus tard, ce même groupe d’amis se retrouve et la même phrase tombe. Difficile d’esquiver deux fois de suite. Après deux années de murissement, rendez-vous est pris avec cet ami pour lui poser la question plus directement : « Ce que tu as dit, c’était pour moi ? » Sa réponse directe ne laissait pas place au doute. Il fallait se laisser bousculer par le Christ.

Débute alors un long parcours (six années) de relecture, de formation, d’écoute et d’accompagnement spirituel…

Petit retour en arrière : né en 1962 dans le Pas de Calais, je suis le troisième d’une famille de quatre enfants. A 17 ans je suis très touché par l’entrée de ma sœur ainée chez les moniales bénédictines de Wisques – Congrégation de Solesmes. Plusieurs années plus tard, entre 1991 et 1995, après avoir travaillé cinq années dans le monde du fret aérien entre la France et l’Afrique sud-équatoriale, j’entre au Séminaire de l’Institut Catholique de Paris pour le diocèse de Beauvais. Cette voie ne sera pas mienne et c’est en 1996 que Stéphanie et moi nous nous marions, ayant ensuite l’immense joie d’accueillir nos quatre enfants – Grégoire  Mathilde, Charlotte et Agathe.

Par le scoutisme comme jeune, animateur territorial ou encore comme Commissaire National Scouts (11-15ans) entre 1996 et 2000, dans les équipes de préparation au baptême et au mariage de nos paroisses, ou encore comme président du FRAT depuis 2010, j’ai découvert peu à peu ce que pouvait être une réponse à cette phrase qui m’interpelle souvent depuis des années : « Parle Seigneur, ton serviteur écoute. » (1S 3,10).

Et c’est au sein de notre paroisse – au milieu de vous – qu’a fini de mûrir cette parole, et que je réponds désormais à l’appel de notre évêque pour servir l’Église comme diacre.

Je souhaite rendre grâce avec vous pour cet appel. Je rends grâce pour ma famille source de richesses et soutien de tous les instants. Je rends grâce pour vous tous et tout ce que vous m’avez apporté sans peut-être même le soupçonner. Je sais aussi que je peux compter sur la fraternité paroissiale pour m’accompagner dans ce service.

Puisse notre communauté être toujours appelante comme elle l’a été pour moi.

Que le Seigneur bénisse notre communauté et tous nos frères parfois éloignés du Christ. Qu’il comble de ses bénédictions Monseigneur Bruno Valentin dans sa nouvelle charge épiscopale et qu’à l’image de sa devise épiscopale nous fassions le bien là où nous passons.

Frédéric Deren

Related News

Comments are closed.