Du cœur à l’ouvrage : La Gazette n°2

encart-futur-centre-01

Edito

Voici le deuxième numéro de notre gazette ! Avec notamment le témoignage de Marie-Hélène Delaurière, coordinatrice du catéchisme. L’entendre évoquer le nouveau centre de vie paroissiale c’est sentir tout l’élan missionnaire auquel ce grand projet nous invite :Etre témoins du Christ dans la ville ; aller chercher les chrétiens du parvis pour les amener au Christ ; ériger des murs non pour nous y enfermer, nous calfeutrer, mais pour mieux accueillir.

Commençons par nous ouvrir à nos plus proches, les paroissiens de notre communauté. Au travers des rencontres que je suis amenée à avoir dans le cadre de l’équipe projet, je sens combien ce désir de célébrer ensemble, de mieux vivre l’unité est fort. Et avant de faire sortir de terre les murs de notre nouvelle église, nous avons aussi à abattre certains murs intérieurs : peurs, préjugés… « Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres. » Jn 12,35

Ce double appel que nous lance la construction du nouveau centre de vie paroissiale, vivre l’unité et être missionnaires, c’est une chance, une grâce pour notre communauté ! Et je rends grâce de pouvoir y participer !

Anaïs Sureau – Communication équipe projet

Quoi de neuf ?

L’année 2015, pour les pouvoirs publics, sera consacrée à l’élaboration du dossier de ZAC, étape incontournable pour définir de façon précise l’attribution des parcelles et permettre aux différents constructeurs, dont nous faisons partie, d’étudier puis de déposer les permis de construire.

Durant cette année, notre tâche principale consistera à élaborer le « programme »  du nouveau centre de vie paroissial. Il s’agit d’un document qui décrit avec précision le fonctionnement du centre,  le détail des besoins, les différents locaux, leurs destinations, leur surface, les liens entre eux et en particulier pour l’église l’aménagement liturgique, Ce « programme » d’une grande importance est essentiel pour que l’architecte qui sera choisi conçoive le projet qui nous satisfera le mieux à l’usage.

Un premier projet est en cours d’écriture, à partir des entretiens réalisés auprès des responsables de service. Il vous sera soumis, au travers d’une réunion publique le samedi 11 avril et aussi via le site internet de la paroisse, où vous pourrez le consulter et réagir. Les différents services de la paroisse seront également invités à lire attentivement ce document pour en vérifier la pertinence au vu de leurs actions.

A chaque étape, le conseil pastoral est impliqué et ses réflexions viennent nourrir le travail de l’équipe projet. Actuellement il réfléchit à quel équilibre sera accordé dans le futur, entre une pastorale de proximité autour des lieux actuels et une pastoral de rassemblement autour du nouveau centre.

L’objectif est d’aboutir à la version définitive du programme en septembre 2015.
Voici le calendrier pour ce nouveau projet, cliquez dessus pour l’agrandir.

Calendrier du nouveau lieu de vie Paroisse Montigny-Voisins

Calendrier du nouveau lieu de vie Paroisse Montigny-Voisins


 

Zoom sur…

Le programme liturgique

A la demande du Père Valentin, Frédéric et Marie-Estelle Créhalet sont en charge de la rédaction d’un projet de programme liturgique. Le programme liturgique est un outil complémentaire au programme technique, indispensable pour le concours d’architecte.

Qu’est-ce qui se vit dans une église ? Qu’est-ce que nous souhaitons y vivre ? Que demande l’Eglise à ses bâtisseurs ? Pour toutes ces questions, les architectes doivent être guidés, éclairés, d’autant plus qu’eux-mêmes peuvent être étrangers à la pratique religieuse.  Frédéric et Marie-Estelle ont donc conjugué une approche très pragmatique (identifier de façon exhaustive tous les événements collectifs ou individuels qui se tiennent dans une église) et théorique (lectures et études du Missel romain et de Vatican II). Ils nourrissent leurs réflexions des entretiens menés auprès de paroissiens et confrontent leur travail à la relecture aiguisée du Frère Patrick Prétot (moine bénédictin, professeur à l’Institut catholique de Paris et liturgiste reconnu).

Un des objectifs du programme liturgique est donc de guider les architectes sur les éléments constitutifs d’une église, tels que le demande l’Eglise, comme par exemple la présence de l’ambon, qui doit être fixe et en harmonie avec l’autel : Dieu se donne dans sa Parole et dans l’Eucharistie. Il s’agit de décrire sans figer les lieux car l’église – et donc l’Eglise – doit vivre dans le temps et au rythme des différentes célébrations qui s’y vivent et qui n’appellent pas nécessairement à une même occupation de l’espace (éveil à la foi des enfants, funérailles, processions…). Un autre objectif du programme est d’éclairer les architectes sur l’esprit spécifique de ces lieux : il ne s’agit pas seulement de bien voir et de bien entendre comme pour une salle de spectacle. Elévation, intériorité, assemblée réunie et participative, lieu d’accueil et de rencontre sont des éléments clés soulignés dans le programme liturgique.

Pour Frédéric et Marie Estelle, « le pari sera réussi si le bâtiment permet au croyant de devenir lui aussi un temple de l’Esprit, et à l’incroyant d’avoir envie de venir pousser les portes de l’église pour approcher ce dont il ignore encore l’existence ».

Avant de réaliser le programme liturgique définitif, ce projet sera soumis aux paroissiens selon les mêmes modalités que le programme technique.

Ce que vous en dites…

Marie-Hélène Delaurière, 47 ans, 5 enfants, paroissienne depuis 11 ans.

Marie-Hélène Delaurière, 47 ans, 5 enfants, paroissienne depuis 11 ans.

 

Comment rêvez-vous le nouveau centre de vie paroissiale ?

Je rêve d’un lieu visible, avec une belle croix et des cloches qui sonnent, qu’on sache de loin qu’il y a une église même si elle n’a pas l‘apparence d’une église traditionnelle. Qu’elle soit belle, dehors et dedans ; qu’on ait envie d’y entrer et qu’à l’intérieur, quel que soit l’endroit où l’on se trouve on voit parfaitement ce qui se vit. Et qu’elle soit lumineuse, avec des couleurs. Pas de la simple lumière extérieure, mais une harmonie de couleurs, chaudes – qui nous rappellent le feu de l’Esprit Saint – mais aussi du bleu qui nous rappelle l’eau de notre baptême. Il faut que ce lieu montre à tous que Dieu est notre lumière.

Je rêve aussi d’une excellente sono qui permette à tous de vivre de belles célébrations.

Et je peux enfin rêver d’un lieu avec à la fois des salles de réunion, des lieux de célébration, de convivialité ! Pouvoir organiser, sans avoir à diviser notre effectif d’enfants et de parents, des temps en sous-groupe dans des petites salles et un temps de célébration tous ensemble, dans l’église. Pouvoir aussi aller avec les enfants, à la fin de leur séance de caté vécue dans les locaux paroissiaux prier dans un oratoire confortable où il fait bon rester en présence de Jésus.

Qu’en espérez-vous ?

Des limites de fonctionnement, j’en vis tous les jours ! Dans l’équipe caté, on a plein d’idées qu’on ne peut pas réaliser à cause des locaux ! Aujourd’hui, on est obligé de célébrer 3 messes de premières communions dont 2 le même jour faute de place !! Impossible d’accueillir tous les parents et les enfants lors d’une même célébration (rentrée, célébration des sacrements, fin d’année, fête caté…) Au-delà du fait que cela demande deux à trois fois plus de temps à nos prêtres, à nos équipes, cela nous empêche d’accueillir comme nous le souhaiterions les familles des enfants du catéchisme au sein de la communauté. Aujourd’hui, on a l’impression que le catéchisme se vit trop souvent en dehors de la communauté paroissiale.

Avec un centre de vie paroissiale, nous pourrions organiser des journées avec les familles du catéchisme, en accueillant aussi les frères et sœurs plus petits (pris en charge par l’éveil à la foi) avec un temps de repas ensemble, des temps de partage, de prière et d’échanges, l’occasion de remettre la transmission de la foi au cœur des familles.

Avec le potentiel que nous ouvrent ces nouveaux locaux, je sais que notre créativité serait boostée !

A quels changements le nouveau centre de vie paroissiale nous appelle-t-il ?

Le risque serait de se dire « je suis dans le caté et autour de moi rien n’existe » (j’exagère un peu !). Aujourd’hui, les différents services de la paroisse ne croisent pas suffisamment leurs activités. Pour moi ce centre de vie paroissiale nous invite vraiment à inventer des ponts entre les différents services de la paroisse, à ne pas se focaliser sur nos propres activités. C’est une invitation à réfléchir sur ce que ce nouveau lieu peut nous appeler à inventer ensemble, petits et grands, jeunes, parents, ainés dans la foi. Nous avons tant de différences qui sont des richesses à partager !

 

 

Comments are closed.