Avec l’extension de la ville de Montigny, l’église St Martin devenait trop petite (250 places) et ne pouvait plus accueillir ses fidèles.

Un concours d’architectes est lancé en 1988 par la mairie pour l’agrandir. Pour des raisons diverses, ce projet n’est pas poursuivi. Un besoin d’accueil, de proximité et de visibilité de la présence chrétienne se fit ressentir dans le quartier de la Sourderie appelé à devenir le quartier le plus important en population.

L’Association des Résidents Catholiques de la Sourderie (ARCS) décida la construction de l’église St Pierre du Lac.

Cinq années (1991-1996) s’écoulèrent entre l’élaboration du projet et son aboutissement.

« Cette église n’a pas été conçue dans la solitude de mon cabinet, soulignait l’architecte Eric Paolini, mais elle est le fruit des recherches, des souhaits et de la réflexion des membres de la communauté paroissiale toute entière ».

Les paroissiens et leur évêque, Monseigneur Thomas, la voulaient largement ouverte sur l’extérieur, claire, fonctionnelle et accueillante.

Son grand toit protège celui qui s’en approche, tout le monde peut voir ce qui se passe à l’intérieur.

Son puits de lumière et ses grandes baies vitrées laissent entrer largement la lumière.

L’organisation concentrique des bancs invite à la convivialité et au partage…

L’oratoire attenant, séparé par une cloison mobile, reste ouvert toute la journée pour accueillir les fidèles qui désirent prier.

Grâce aux matériaux simples (bois, verre, métal, maçonnerie), son architecture s’intègre parfaitement dans le quartier : on est frappé par la continuité entre l’intérieur et l’extérieur et séduit par l’harmonie des lieux. L’intérieur est o