Le Christ est-il divisé ?

 Voyez comme ils s’aiment … et comme ils sèment !

le Christ est-il divisé

Deux événements ont eu lieu à Monti­gny à l’occasion de ce « crû » 2014 de la se­maine de prière pour l’unité des chré­tiens.

D’abord une soirée-débat au temple protestant le mardi 21 janvier et le lendemain une veillée de prière en l’Eglise Saint Pierre du Lac.
Le débat portait sur la question de savoir si l’unité entre chrétiens était un rêve… un che­min
La veillée de prière avait quant à elle pour thème : « Le Christ est-il di­visé » ?

Pour ma part, ce qui m’a touché dans ces deux soirées est de l’ordre du relationnel.
En effet, année après année, je ressens toujours davan­tage un climat de confiance et une véri­table affection entre les organisateurs de ces événement et en particulier entre prêtres et pasteurs.
C’est au point qu’une habituée des soirées-débats a pu dire des intervenants quelque chose qui res­semble à « Voyez comme ils s’aiment ! »
C’est exactement ce que j’ai ressenti lors de ces deux soirées, celle du débat et celle de la veillée.

Et pourtant, que de divergences, qui au­raient pu faire de nos soirées-débat des occasions d’incompréhension, de mé­fiance, voire de blessures, quand nous avons abordé comme cette année la question de notre conception de l’unité ecclésiale.
Que nenni ! L’amour était plus fort que les forces de division !
De même lors de la veillée de mercredi soir dernier : Grâce à l’amour qui s’est construit avec le temps entre organisa­teurs, en particulier au sein du groupe des couples interconfes­sionnels, cette soirée m’a semblé être simple, limpide, heu­reuse… comme dans une famille où l’on s’aime vraiment.
Sans compter que l’ho­mélie de la veillée était de nature à semer parmi nous un climat d’unité en Dieu.

Oui, le Christ est glorifié quand l’on s’aime et que de surcroît l’on sème !
Bonne route aux suivants puisque je suis, quant à moi, appelé fin juin à quitter mon poste actuel pour aimer et semer dans la région de Montélimar.

Témoignage de Pierre-André Schaechtelin, pasteur

Foyers interconfessionnels : comment vivons-nous la semaine de l’unité des chrétiens ?

wcclogoAu lendemain de la veillée de prière pour l’unité de chrétiens, à saint-Pierre-du-Lac, je ressens une grande joie.
La joie d’avoir pu prier ensemble pendant une heure avec nos frères protestants et orthodoxes.
La joie d’avoir pu entendre la parole, prier le Notre Père, chanter, proclamer notre Credo commun.
Et ensemble répondre à la question « Le Christ est-il divisé ? » par cet engagement « Non ! Ensemble, nous allons dans le monde entier proclamer l’Évangile ».

Cette veillée qui a été préparée par notre groupe de foyers interconfessionnels, à partir d’une proposition des chrétiens du Canada, je l’ai vécue comme un don :
le don de l’unité qui passe par le Christ.
Une amie m’a remercié à la fin, pour ce cadeau d’avoir pu être présente.
Nous avons tant de choses à partager pour nous enrichir les uns les autres.
Les canadiens nous l’ont fait sentir en nous proposant cette année d’échanger « les dons de Dieu ».

La veillée de prière pour l’unité est également une grâce, pour nous, couples interconfessionnels, de vivre une célébration de prière commune,
puisqu’il faut choisir, le reste de l’année d’aller célébrer soit la Sainte Cène, soit l’Eucharistie, si nous voulons prier en famille.

Notre groupe souhaite être le témoin de l’unité des chrétiens que nous vivons au quotidien.
La veillée de prière permet de rendre visible l’unité ; mon souhait serait que ceux qui nous connaissent n’hésitent pas à venir échanger avec nous, partager,
pourquoi pas pousser la porte du Temple un dimanche matin, comme je le fais avec beaucoup de plaisir.
Forte de ma fidélité et de mon attachement à ma propre Eglise, je me sens parfaitement bien avec mes frères protestants quand je vais prier au Temple.
Je crois que c’est cela l’unité.

Témoignage de Cécile DUFFAUD, membre du groupe des Foyers interconfessionnels

 Pour aller plus loin : Foyers interconfessionnels