Prier Marie

***

Lundi 9 décembre,

solennité de l’Immaculée Conception

***

*

Cette année, le 8 décembre tombe un dimanche, la solennité de l’Immaculée Conception est donc décalée au lundi 9 décembre. Une messe sera célébrée à 9 heures à Notre-Dame de Voisins. C’est l’occasion pour chacun de raviver notre dévotion à Marie, et d’en approfondir les fondements.

Alors que Jésus allait mourir, et que chaque parole prononcée sur la croix lui coûtait un effort immense et douloureux, il prit le temps de nous confier ce qui lui restait de plus cher sur la terre : sa propre mère. Jésus nous la donne… Il nous la confie, mais surtout nous confie à elle : « Femme, voici ton fils… Fils, voici ta Mère… ». Détachement ultime, bouleversant quand on imagine un peu le lien si profond, si mystérieux entre Jésus et sa Mère.

Si la Vierge Marie a une si grande place dans notre foi et notre vie spirituelle, ce n’est pas parce que l’Église lui aurait donné cette (trop) grande place – comme ont pu nous le reprocher certains au cours de l’histoire – mais bien parce que Jésus lui-même lui a donné cette place unique et si précieuse. Elle n’est en rien l’égale de Dieu. Elle est et reste une créature, qui se sait toute redevable à son Créateur, comme elle le chante dans son Magnificat. Mais le Seigneur a voulu venir jusqu’à nous par son oui, Il nous confie à elle pour que nous puissions par elle, avec son aide et sa prière, venir jusqu’à Lui.

La dévotion à Marie – quand elle est bien comprise – ne porte aucune ombre sur l’amour donné à Jésus. Marie ne retient rien pour elle, Marie n’attire pas à elle pour elle-même. Elle mène à Jésus. Elle nous apprend à aimer Jésus, à le connaître, à le suivre. Donner une grande place à la Vierge Marie dans sa vie nous amènera à vouloir mettre Jésus à la première place… à l’exemple justement de Marie ! Garder la prière du chapelet, porter sa médaille ou son scapulaire, l’invoquer avec simplicité… autant de moyens de ne jamais vraiment perdre Jésus. Comme une mère, Marie peut tout entendre et tout comprendre. Sa clarté immaculée ne la sépare pas de nous, mais lui permet de nous protéger, pour que nous soyons tout à Jésus. Vivons avec elle ce temps d’Avent ! Elle nous apprendra à attendre le Sauveur et à l’accueillir le jour venu…

Père Pierre-Hervé GROSJEAN, curé.

 

Église verte

Pour sortir de la culture du déchet dénoncée périodiquement par le Pape François,

Select a category:

Tous les mercredis de 20 h45 à 21h45 à Saint-Pierre du Lac, Louange, Enseignement, Adoration !

En savoir plus