Deux nouveaux visages

nouveaux-visages

au service de la paroisse

Stephanie-DerenStéphanie Deren, membre de l’Équipe d’Animation Paroissiale

Mariée avec Frédéric et parents de Grégoire, Mathilde, Charlotte et Agathe, nous sommes installés à Voisins depuis 14 ans.

Masseur kinésithéra­peute de formation, j’exerce à Paris dans un cabinet libéral.

Pendant plusieurs années, je me suis impliquée dans la création et le déve­loppement du Club Saint-Quentin, au service du pôle « Conférences » et de l’Echappée Belle, mais aussi de ses activités quotidiennes.

Auparavant, j’ai été membre de l’équipe d’animation des rassemblements du FRAT et je me suis investie dans les différentes paroisses où j’ai vécu dans l’aumônerie la préparation au baptême et au mariage…

Par ailleurs, j’ai eu la chance de partici­per à des formations diocésaines, « De la Vigile Pascale à la vie de baptisé » et la FAR. J’accompagne également Frédéric dans sa formation à l’appel reçu vers le diaconat permanent.

C’est avec enthousiasme, disponibilité et humilité que j’ai répondu à l’appel du Père Bruno pour rendre ce service, pour parti­ciper à la construction quotidienne de notre paroisse et des nombreux projets en cours, afin que chacun d’entre nous puisse rayonner de Jésus-Christ autour de lui.

Stephane-FonsalasStéphane Fonsalas, séminariste

Je suis séminariste depuis six ans et en stage pour un an dans la paroisse.

Originaire de Ram­bouillet, aîné d’une fratrie de cinq gar­çons, j’ai été scola­risé dans les écoles publiques de ma ville et ai beaucoup grandi grâce au scoutisme. C’est pendant un camp, au cours d’une veillée de récon­ciliation, que le Seigneur m’a saisi et ap­pelé. Cette expérience de la miséricorde est fondatrice dans ma vie de foi.

J’ai poursuivi mes études au lycée et en école d’ingénieur où j’ai pu approfondir ma foi à l’aumônerie des étudiants. L’été je rejoignais souvent ma famille aux ses­sions de l’Emmanuel. J’y ai découvert la louange et cela m’a beaucoup marqué.

Mon diplôme en poche, je suis parti pendant deux ans avec les Missions Étrangères de Paris (MEP) au Laos. J’y donnais des cours d’anglais aux sémina­ristes. Pendant deux ans, j’ai pu décou­vrir une petite église, battue par les flots, mais soudée et fervente. Cette expé­rience a changé mon regard sur nos communautés et j’ai appris à apprécier ma paroisse telle qu’elle est.

A mon retour en France je suis rentré au séminaire. A la Maison Saint Jean-Bap­tiste à Versailles d’abord, puis à Chatou, et enfin à Notre Dame de Vie (près de Carpentras), me voici à votre disposition pour cette nouvelle année.

Saint-Joseph-le-Bienveillant se dévoile

Select a category:
logo END

Le mariage, chemin de bonheur
Aimer et être aimé.

En savoir plus