Vivre une retraite en famille l’été:

5 jours qui vont marquer les 360 restants

Depuis 6 ans maintenant, nous démarrons nos vacances par un temps de retraite en famille. Retraite familiale de 5 jours que nous vivons avec les Compagnons de Saint Jean Baptiste. Ces 5 jours nous sont devenus essentiels. 5 jours sur lesquels va s’ancrer l’ensemble de notre année, sur un plan spirituel, conjugal, familial.

Le cadeau et creuset de ces retraites : le temps.

Temps librement consacré au Seigneur, et où, comme Il en a le secret, quand on Lui donne peu – 5 jours sur 365 –  Il donne en abondance.
Temps d’enseignement pour grandir dans l’accueil de sa Parole, temps de célébration chaque jour dans son Eucharistie. Temps quotidiens pour de vrais moments de cœur à cœur, dans le silence, qui laissent le bruit de nos vies s’apaiser et nous rendent disponibles.

Temps conjugal où chaque jour nous prenons un temps de dialogue en couple pour relire notre année sur tous les champs de notre vie. Ce sont des temps particulièrement forts où nous pouvons aller au cœur de notre vie conjugale et familiale pour à la fois s’en émerveiller et regarder en vérité les lieux à transformer, les petits pas supplémentaires que le Seigneur nous invite à faire pour l’année à venir l’un vis-vis de l’autre, vis-à-vis de nos enfants et vis-à-vis de Lui.

Temps joyeux et simples vécus en famille, chaque fin d’après-midi, et qui donnent le ton à la suite de nos vacances.

Temps de grâces lorsqu’en présence de nos enfants, nous renouvelons les engagements de notre mariage lors d’une messe d’action de grâces. C’est en jeunes mariés que nous repartons de ces temps de retraite, armés de notre carnet de route qui nous servira pour l’année.

Mais aussi temps de combat, temps de sécheresse où l’on romprait bien le silence, temps de tension lorsqu’on aborde des sujets particulièrement sensibles dans les temps en couple.

Mais à l’issue de chaque retraite, nous reprenons la route des vacances et de l’année emplis d’une joie profonde, renouvelés dans notre engagement et prêts à nous engager dans le monde, et pour commencer dans le quotidien que Dieu nous donne de vivre.

Anaïs Sureau

 

 

Comments are closed.