Les travaux de Notre Dame : où en est-on ?

Voilà un an maintenant que l’église Notre Dame de Voisins a fermé ses portes pour se refaire une beauté. A l’origine, il était prévu que tout soit fini pour septembre dernier… mais des complications techniques ont beaucoup retardé le cours des travaux. Depuis 3 mois, le chantier a repris et progresse à vue d’œil.

20180110_090517_resized

Ce projet de rénovation répond d’abord à un enjeu de sécurité, par le percement d’une porte supplémentaire désormais ouverte dans le flanc gauche de la nef, au croisement avec la chapelle latérale. Il est aussi l’occasion d’une remise aux normes des circuits électriques, inchangés depuis plus de 40 ans. Tous les fourreaux destinés à recevoir les câbles d’alimentation de l’éclairage et de la sono sont maintenant passés dans les murs.

20180110_090828_resized

L’aspect le plus spectaculaire du chantier réside évidemment dans sa dimension esthétique. L’ancien enduit d’aspect rustique et noirci par le temps a d’ores et déjà laissé place, sur les voutes et les murs, à un enduit plus fin, et surtout beaucoup plus clair. Même les arcs en pierres meulières, mises à nu seulement lors d’une restauration récente, sont sur le point d’être recouvertes afin de permettre la restitution d’éléments de décor remontant au XVI° siècle que les études préparatoires avaient permis d’identifier. Il s’agit d’un motif ocre de faux appareillage et de fleurs stylisées, dont nous venons juste de valider les essais, conjointement avec Mme Rosetti.

 

20180110_090855_resized

Début février, les échafaudages qui habillent intégralement l’intérieur de l’église seront retirés afin de permettre la réhabilitation du sol par la pause d’une dalle de béton sur micropieux recouverte de tomettes en terre cuite. Il restera alors à créer le nouvel emmarchement du chœur, à finaliser les travaux de peinture, et à installer l’ensemble des équipements électriques, avant de pouvoir enfin retrouver une église métamorphosée. La fin de ce vaste chantier est désormais fixée au mois de juillet prochain, et tout pousse à croire, aujourd’hui, que cette nouvelle échéance sera la bonne : encore un peu de patience !

P. Bruno VALENTIN

Comments are closed.