L’aventure scoute se raconte

 

Cette année avec la tribu 1 des SGDF (Scouts et Guides de France, 11-14 ans) de Saint-Quentin les Villages, nous sommes partis en itinérance à vélo, du 13 au 27 juillet. Nous étions 25 jeunes et 5 chefs.

En deux jours, nous avons roulé de Saint-Quentin à Maillebois (sud de Dreux) où nous nous sommes installés pour vivre un camp classique avec concours cuisine, explo, jeux et veillées, installations en bois, feux de cuisine et de camps, des temps de réflexions spirituels… Puis nous avons repris nos vélos sur 2 jours, pour rejoindre le Jamborée « Connecte ! », sous le soleil et la chaleur de Jambville. Ce jamborée rassemblait de toutes les tribus de France et 9 délégations étrangères. Ce fut une expérience incroyable, à 22 000, pendant 5 jours, pour jouer autour de la prise de conscience de l’impact des réseaux sociaux sur notre vie. Nous sommes rentrés à Saint-Quentin, la tête pleine de souvenirs et avec la très grande fierté d’avoir tous réussi les plus de 200 km de vélo !

A partir de 6 ans, tous les jeunes de notre groupe ont pu vivre des camps cet été grâce à l’implication d’adultes et de jeunes adultes. N’hésitez pas à venir vivre des aventures avec nous !

La tribu 1 de Saint-Quentin, SGdF.

 

A 19 ans, j’ai 9 années de scoutisme chez les Guides et Scouts d’Europe à mon actif, dont les deux dernières au Feu Notre-Dame de Vie. Notre projet pour cet été était bien ambitieux : partir en Italie pour l’Euromoot (« euro », vous comprenez pourquoi, et « moot » : rassemblement des clans en écossais), à la rencontre des guides-aînées et routiers venus de toute l’Europe (et même au-delà !).

5000 aînés déchaînés de 20 nationalités différentes, voilà effectivement ce qui attendait notre Saint-Père pour l’audience du 3 août dernier dans la grande salle Paul VI du Vatican. « Déchaînés »… Car la route libère, oui ! J’en ai refait l’expérience pendant toute la semaine précédant la rencontre avec le Pape, pendant cette marche sur les routes de Toscane, qui m’a préparée à ce grand et beau rassemblement. A la rencontre de nous-même, de Dieu et des autres, nous avons tâché, de notre mieux, de préparer le chemin du Seigneur en premier lieu dans nos cœurs, pour ensuite mieux le préparer dans le monde qui nous entoure. Et pour cela, une seule voie possible : revenir à l’essentiel, nous plonger au cœur de la nature pour arriver au cœur de Dieu. Parate viam Domini !

Véronique VEIGA, du Feu Notre-Dame de Vie FSE.

 

Comments are closed.