Retour sur la messe d’action de grâce et d’au-revoir du 27 janvier
Remerciements pour la mission de curé de Mgr Bruno Valentin dans la paroisse de Montigny-Voisins

Messe d’action de grâce du 27 janvier 2019 au CAP Saint-Jacques.

Au nom de la paroisse je voudrais vous dire, Frédéric et Bruno, notre joie d’avoir célébré cette messe d’action de grâce avec vous. Joie, parce que Dieu vous a choisis, chez nous, l’un pour le diaconat, l’autre pour l’épiscopat. Nous recevons un diacre, et nous comptons bien te garder Frédéric, mais, si un évêque auxiliaire nous est donné pour le diocèse, nous perdons de fait notre curé. Alors dans ce mouvement d’action de grâce, nous voulons aussi te remercier personnellement, Père Bruno, pour ce que tu nous as donné ces dernières années.

C’est mystérieux la relation entre une paroisse et son curé. Lorsqu’on apprend une nouvelle nomination, les interrogations sont nombreuses, elles peuvent cependant se résumer en une question : quel pasteur sera-t-il ? Certains attendent un homme compétent pour bien gérer la paroisse, d’autres un prêtre porteur de beaux projets, d’autres encore un orateur brillant …

Toutes ces qualités tu les as, et nous sommes heureux que tu les aies mises à notre service. Pourtant, ce pour quoi nous voulons avant tout te remercier est à la fois beaucoup plus discret et plus essentiel : ce qui nous a marqués, au-delà de tes grandes qualités – et peut-être aussi de tes petits défauts – c’est la rencontre avec un curé bon pasteur, un pasteur à l’image de Celui qui illustre le livret de ta messe d’ordination, un pasteur signe de la miséricorde divine.

Nous voyons sur cette illustration le Christ bon pasteur porter les marques de la Croix. Nous le savons tous, ces dernières années n’ont pas toujours été faciles. Dans les moments de difficultés ou d’épreuves, – avec en particulier les départs imprévus du P. Matthieu, du P. François, l’accident du P. Guy –, dans les moments où s’accumulaient aussi sur tes épaules des responsabilités extérieures, nous t’avons vu toujours paisible et confiant. En vivant uni à la Croix, en restant fidèle dans l’épreuve, tu as été pour nous signe d’espérance de la présence du Seigneur qui vient et ne nous abandonne jamais.

Nous y voyons aussi le Christ bon pasteur très proche de ses brebis, allant jusqu’à porter celle qui était perdue. Lors de ta messe d’installation, ici même, il y six ans et demi, tu demandais à Mgr Aumonier de te laisser suffisamment longtemps parmi nous pour que tu parviennes à connaître le nom de chacun. Et c’est ce qui s’est passé, comme en écho aux paroles de Jésus dans l’évangile selon St Jean : Mes brebis écoutent ma voix, moi je les connais et elles me suivent. En prenant des nouvelles de chacun, en écoutant nos joies comme nos misères, en indiquant le vrai berger – le Christ –, à celui qui le cherchait, tu nous as fait sentir combien nous sommes importants aux yeux de Dieu, tu as été vecteur de sa miséricorde. Mais tu nous as aussi poussés à prendre au sérieux notre baptême, en nous incitant à trouver librement notre propre chemin dans l’Église, en soutenant nos initiatives et en nous appelant à nous y engager nous-mêmes. La conséquence la plus visible pour la paroisse est une plus grande unité et en même temps une meilleure conscience que chacun peut y trouver sa place.

Oui, tu as été un bon pasteur pour nous, un pasteur libre et bienveillant qui marque les cœurs car il donne ce qui fait vivre. Il donne Dieu aux hommes parce que lui-même se laisse modeler par l’Esprit. Et, ensemble, nous sommes devenus un peu plus croyants, un peu plus vivants, un peu plus nous-mêmes !

Te voici successeur des apôtres, le troupeau est devenu immense. Mais pour l’avenir, quels que soient les appels que tu recevras de l’Église, quels que soient ceux que nous-mêmes entendrons dans le quotidien de nos vies, une chose est certaine : tu garderas sur toi, tu garderas en toi, un peu de cette odeur des brebis de Montigny-Voisins dont tu t’es imprégné pendant six ans et demi. Et ces brebis garderont un peu de la tienne.
Dans cet échange, ce que nous respirons déjà, c’est la bonne odeur du Christ !

Merci Père!
Nicole Blin

Nous sommes dans la joie et l’action de grâce pour la belle célébration d’hier au CAP Saint-Jacques autour du P. Bruno Valentin et de Frédéric Deren.

Merci à tous ceux qui ont participé à l’animation de la célébration (chants, musique, chanson finale…), à l’élaboration du buffet, au montage et démontage des barnums, au service… et à vous tous pour votre présence.

Le livre d’or pour le P. Bruno Valentin est encore disponible toute cette semaine à la Maison Paroissiale, 5, rue Saint-Martin à Montigny aux heures d’accueil, pour ceux qui n’ont pas eu la possibilité et souhaiteraient écrire un mot.

Laudate Dominum !

Related News

Comments are closed.